S24 - Décroissance urbaine et enjeu local

Organisation: DUBEAUX Sarah / FERNANDEZ Beatriz / CUNNINGHAM-SABOT Emmanuèle / OZOUF-MARIGNIER Marie-Vic

Mots clés : Décroissance urbaine – urban shrinkage – politiques publiques - local

Dans l’imaginaire collectif, ville, urbanisation et croissance urbaine font partie d’un même tout. Or, depuis toujours les villes connaissent des phases de pertes de populations et des crises plus ou moins longues (Beauregard, 2003). Le contexte contemporain de mondialisation renforce et fait entrer de nouveaux territoires dans ce processus (Fol & Cunningham-Sabot 2010). Les villes sont aujourd’hui soumises à des dynamiques socio-économiques, politiques et environnementales parfois antagonistes : métropolisation, étalement urbain, mutations du marché immobilier, réorganisation du système productif, etc., le tout dans un contexte de profonds changements démographiques. En effet, les villes ne sont plus, toutes, des pôles attractifs de croissance et la crise économique depuis 2008 accentue ces dynamiques régressives, ainsi que les disparités existantes.

L’Europe est particulièrement impactée par cette dynamique. Ce processus mondial possède cependant une dimension profondément ancrée dans la réalité locale. S’ensuit un réel défi pour le développement local des villes européennes, qui fait l’objet de cette session.

Axes de travail

Nous souhaitons examiner la prise en compte de ces profondes mutations urbaines  par les politiques publiques qu’elles soient nationales ou locales. Afin de saisir toute la complexité à l’œuvre dans les réponses qu’elles tentent d’apporter, il est nécessaire de mettre en œuvre une approche interdisciplinaire. En outre, nous souhaitons faire du local à la fois l’observatoire et l’objet du questionnement sur la décroissance urbaine.

Plusieurs axes de réflexion sont proposés de manière non exhaustive :

D’une part, il s’agira de travailler sur la diversité et la réalité des réponses proposées par les politiques publiques et l’aménagement des villes en Europe. On observe une véritable différenciation géographique dans le processus, sa reconnaissance et la recherche de solutions qu’il s’agisse de l’échelle locale, régionale ou nationale. Cette différenciation est visible dans la sémantique utilisée mais également dans les référents en jeu.

Un deuxième axe vise à étudier les effets locaux de la décroissance urbaine et notamment à comprendre comment ce processus met en question le projet de développement local et ouvre la voie à des réponses alternatives au paradigme de la croissance économique et urbaine.

Un troisième axe pourra avoir trait aux dimensions de réversibilité ; la masse du phénomène cache une réelle instabilité de la décroissance urbaine, un certain nombre de villes pouvant être désormais considérées comme résurgentes (Turok & Mykhnenko, 2008).

Références

Beauregard, R. (2003). Voices of decline. Routledge. Oswalt, P., & Rieniets, T. (2006). Atlas of shrinking cities. Hatje Cantz Ostfildern.

Fol, S., & Cunningham-Sabot, E. (2010). « Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine. Annales de géographie, 674(4), 359.

Turok, I., & Mykhnenko, V. (2008). Resurgent European cities? Urban Research & Practice, 1(1), 54.